Réseaux sociaux et pandémie : la déferlante TikTok ?

Publié le 12/06/2020.

 

TikTok ? Qui est là ? Ces derniers mois, la nouvelle star des réseaux sociaux na cessé de faire le buzz. Révolutionnaire pour certains, trop enfantin pour dautres, Tiktok est un réseau social qui a séduit énormément dutilisateurs au début du confinement. Lancée en septembre 2016, lapplication mobile permet à sa communauté de « TikTokers » de créer des vidéos courtes avec de la musique, des filtres, et même des effets spéciaux. « Parfois, le résultat est drôle, parfois cest grinçant, mais cest infiniment fun et addictif… » [1] Quils soient les créateurs ou simples utilisateurs, la plateforme se positionne comme un exutoire, un réseau qui permet à ses membres de partager leurs passions et des informations. Tout cela avec beaucoup de créativité. TikTok se démarque ainsi des autres réseaux sociaux et est aujourdhui lun des principaux concurrents de plateformes très populaires telles que Snapchat ou encore Instagram. Mais quel est son secret ?

 

CONFINÉ, MAIS PAS DÉCONNECTÉ : TIK TOK LE RÉSEAU INCONTOURNABLE DU CONFINEMENT. 

 

30 milliards de vues sur l’hashtag #Coronavirus, 4 milliards sur l’hashtag #quarantine… [2] Les chiffres confirment le succès de TikTok auprès des utilisateurs confinés. Entre les célébrités qui ont découvert la plateforme, et les utilisateurs de tous âges qui ont souhaité se distraire à la maison, les vidéos TikTok ont ciblé et satisfait plusieurs audiences à la fois.

  • Un réseau social qui offre un divertissement à tous ses utilisateurs : obligés de rester chez eux pendant une période indéfinie, les utilisateurs ont voulu se changer les idées Avec un flot continu de vidéos publiées sur TikTok, les personnes confinées se sont amusées en participant à des « challenges » avec les autres TikTokers.

TikTok est pensé de telle sorte que les vidéos se suivent les unes après les autres sans que l’utilisateur n’ait à faire quoique ce soit. Grâce à l’algorithme de la plate-forme, chaque utilisateur a donc un flux d’actualité personnalisé avec du contenu correspondant à ses goûts.

  • Un réseau social avec des milliers de talents créatifs à découvrir : selon les configurations de TikTok, les vidéos sont courtes et d’une durée allant de 3 à 60 secondes. Pour les vidéos musicales, elles peuvent durer jusqu’à 150 secondes. Ce format est une grande opportunité pour les jeunes artistes (vidéastes, chanteurs, etc.) qui souhaitent partager leur talent. Le temps d’attention étant très court, les créateurs n’ont alors que quelques secondes, et quelques fonctionnalités ( par exemple le mode Duet ou un filtre beauty) pour se mettre en avant et tenir en alerte leur audience.

 

UNE PLATEFORME POUR INFORMER

 

En plus de divertir ses membres pendant le confinement, le réseau social TikTok a démontré que divertissement pouvait rimer avec information et éducation.

  • Une plateforme sur laquelle on peut rire et prévenir, comme dit le dicton, « il vaut mieux prévenir que guérir » … Et avec TikTok, la prévention a été à la fois efficace et ludique. Afin de lutter contre le Covid-19, les utilisateurs de TikTok ont fait preuve d’imagination et d’ingéniosité. Par exemple, des TikTokers ont créé des vidéos pour expliquer les gestes barrières ou montrer comment se saluer sans se toucher. Tout en utilisant l’humour, ils ont fait de la prévention, ce qui n’était pas négligeable part à rapport à la situation. Du lavage des mains, à la limitation des contacts avec autrui, en passant par les phobies ; toutes ces nouvelles situations du quotidien ont été mises en scène dans ces courtes vidéos. [3]

  • Une plateforme sur laquelle on s’éduque et on sinforme : bien que TikTok ne semble pas apparaître comme le réseau le plus pertinent pour se renseigner, il est intéressant de constater que la plateforme chinoise n’a pas hésité à mettre en avant son aspect pédagogique. Des enseignants, des scientifiques, et plusieurs institutions ont rejoint la plateforme pour partager leurs connaissances pendant cette période. [4]
  • Une plateforme qui attire les grandes institutions : sur le site de TikTok, on peut y lire les récents partenariats avec des institutions et organisations nationales et internationales. C’est le cas de l’OMS qui s’est justement lancée sur la plateforme pendant la crise sanitaire. En ouvrant un compte TikTok, l’OMS (et beaucoup d’autres institutions influentes) avait pour but d’atteindre la cible des jeunes et ainsi « combattre les fake news entourant l’épidémie de Covid-19 ». À l’aide de courtes vidéos explicatives, des médecins comme le docteur B. Allegranzi ont prodigué des conseils de santé publique fiable et opportuns. [5] Comment diminuer le risque de contagion ? Pourquoi faut-il porter un masque ? Toutes ces informations essentielles ont été relayées sur TikTok, et vues par des milliers et des milliers de personnes dans le besoin.

 

TIKTOK, UNE NOUVELLE MODE ÉPHÉMÈRE ?

 

Deuxième application la plus téléchargée au monde en 2019 [6], TikTok a affolé les compteurs pendant le confinement. Avec des contenus originaux, des utilisateurs toujours plus créatifs et talentueux, et des thématiques actuelles et diverses, Douyin (l’autre nom de TikTok) a connu un succès indéniable. Cependant, il est nécessaire de questionner son avenir. À l’heure où les réseaux sociaux règnent sur Internet, avec des millions d’utilisateurs hyper-connectés et toujours en quête de mieux, le phénomène va-t-il durer et s’imposer aux côtés des incontournables Twitter et Facebook ? Le confinement étant désormais terminé, la communauté des TikTokers aura-t-elle la longévité des « Twitchers » ou des « Instagramers » ? Seules les tendances des prochains mois nous le dirons.

 

Auteure : Jacintha Vidocin, pôle social media.

 

Retour haut de page