L’évolution de la Data Visualisation en 2020

Publié le 10 novembre 2020

 

Data Visualisation et Storytelling forment un outil d’aide à la décision

Data Visualisation et Storytelling

La donnée est partout, il faut y mettre de l’ordre.

Jamais les internautes n’auront laissé autant de traces sur la toile (réseaux sociaux, géolocalisation, etc.). Il y a une quantité impressionnante de données qui est générée sur le web. Cette explosion de données requiert de savoir comment les collecter, les manipuler ou même les stocker, pour obtenir des informations utiles pour l’entreprise.

 

Les défis du Big Data

Les data : toujours plus importantes, comment les interpréter ?

Que vous soyez décisionnaire dans une grosse entreprise, une start-up, une PME ou une TPE, vous êtes désormais dans l’obligation d’inclure sérieusement le big data dans votre stratégie digitale et votre plan d’actions. Le Big Data s’impose comme un incontournable de la transformation numérique. Toutefois le défi réside dans l’exploitation de ces données massives.

Nous considérons le Big Data comme un ensemble de données multiples, hétérogènes, structurées ou non, nécessitant l’utilisation de technologies et de méthodes innovantes afin de les rendre exploitables, pouvoir les analyser et leur donner du sens. Car c’est ce qu’on en fait qui donnera de la valeur et qui permettra demain d’augmenter les performances.

 

Un enjeu pour demain

L’objectif le plus recherché par les entreprises reste d’augmenter leur chiffre d’affaires, notamment avec des campagnes de plus en plus efficaces :

  • En optimisant le ciblage
  • En personnalisant l’offre selon le profil
  • En étant le plus proche possible du temps réel

Ces nouvelles possibilités de mesure et la précision des indicateurs des campagnes impulsent un changement radical de l’approche marketing des programmes de fidélisation en les faisant passer d’une stratégie basée sur la communication à une stratégie de performance.

Ainsi, transformer tous ces chiffres en intelligence constitue l’enjeu principal du big data afin de prendre un avantage concurrentiel dans son secteur d’activité. C’est cela passer du big data au smart data.

 

L’objectif de la Data Visualisation

Rendre la data accessible et interprétable

Si le Big Data laisse entrevoir l’utilisation de données toujours plus nombreuses pour des opérations toujours plus précises, la matière dont il se nourrit pose un problème : comment déceler les informations les plus pertinentes ?

En effet, toutes les données ne sont pas exploitables à des fins opérationnelles. En effet, elles ne sont pas toutes utiles pour des actions marketing. Elles ne sont pas toutes à jour et surtout, elles sont mélangées. Souvent, les flux sont tels qu’ils mélangent des informations correctes et factuelles (les commandes, les informations saisies dans le cadre de la commande) avec des informations dont l’analyse est plus aléatoire (données de navigation, données saisies avant un abandon de panier, navigation sans commande…).

 

La data visualisation pour les services marketing et commerciaux

L’objectif final de la dataviz est donc de rendre plus accessibles les données extraites du Big Data. Parce qu’elle simplifie leur interprétation, elle permet à un plus grand nombre d’acteurs de les utiliser. Pas besoin de formation ou de diplôme pour lire une infographie : la compréhension de l’information ne se limite plus au monde restreint des data scientists, analysts et autres jobs de la data. Elle devient un outil à la portée de tous. Et s’élargit vers de nouveaux horizons : le story telling ou l’art de raconter la data.

Raconter une histoire n’est pas un concept nouveau. C’est, entre autres, une stratégie de communication pour les marques qui souhaitent renforcer leur notoriété. Il tend à devenir aussi une manière d’organiser les données, pour une dataviz qui gagne en profondeur.

Data et Storytelling

Grâce au storytelling : comment donner du sens à la data et la rendre accessible à ceux qui en ont besoin ?

Le data storytelling utilise les données pour créer des scénarios censés amplifier l’aide à la décision. Il ne se contente pas de multiplier les graphiques et les courbes, il met en scène la data pour mieux solliciter une réaction de son destinataire. Le data storytelling insère l’émotion dans le processus décisionnel pour l’améliorer.

Avec un temps de concentration d’en moyenne 52 minutes en réunions quand celles-ci durent en général 1h de plus, faciliter l’accès à l’information est plus qu’urgent[1].

Sans nous en rendre compte, nous retrouvons déjà régulièrement le Data Storytelling dans notre quotidien. Par exemple, nous le retrouvons dans les vidéos de prévention de la sécurité routière.

Plutôt que de nous parler simplement de chiffres, chaque clip publicitaire fait l’objet d’une histoire spécifique dans laquelle chacun de nous se reconnaît.

Les chiffres viendront à la fin du vidéo clip pour appuyer la réalité des faits : la mort de centaines de personnes chaque année à cause d’un oubli de ceinture de sécurité. Les données sont imagées et scénarisées. C’est pour cela qu’elles sont facilement mémorables.

 

Un outil d’aide à la décision

C’est exactement le même raisonnement qui s’opère en entreprise.

Le Data Storytelling se positionne là où excel et powerpoint sont limités.

Dans ce monde où nous sommes assiégés par les données qui ont désespérément besoin de sens, la narration de données ou la data storytelling, aide à faire le lien. C’est un moyen incroyablement efficace de communiquer des informations précieuses et d’attribuer un sens et un contexte à des données qui semblent incompréhensibles sous forme de nombres dans une feuille de calcul Excel. De plus, les neuroscientifiques confirment que nous prenons les décisions, business y compris, avec notre côté émotionnel, et nous les argumentons avec la logique !

Ainsi, on peut, par exemple, faire le parallèle entre la dernière vague de recrutement des commerciaux et le succès de la dernière campagne de promotion, chiffres à l’appui. Le tout de manière visuelle et interactive, grâce au Data Storytelling.

 

Cela permet une démocratisation de la data

Pour résumer, le data storytelling est un nouveau domaine d’expertise où convergent la science quantitative, cognitive et la communication qui peut, elle aussi, être considérée comme un autre type de science. On crée ainsi un lien entre les données et la partie émotionnelle de notre cerveau pour des effets plus qu’intéressants :

  • L’information suscite l’intérêt
  • L’information est convaincante
  • L’information est mémorisable.

Le data storytelling reprend ainsi la théorie de Gestalt : le cerveau humain perçoit et retient plus facilement les phénomènes lorsqu’ils sont présentés en systèmes organisés. Ainsi, plus un visuel est clair et esthétique, plus sa portée sera forte. Conscients de cet avantage, nombre d’éditeurs ont intégré le design comme une composante majeure de leurs solutions BI, et proposent des tableaux de bords conviviaux, esthétiques et interactifs.

En conclusion, nous pouvons affirmer avec certitude que les entreprises, qui maitriseront le data storytelling, seront capables de faire voyager leur cible d’un point A à un point B, et ainsi de conquérir les cœurs aussi bien que les parts de marché !

[1] Source : https://www.lesechos.fr/2015/03/52-minutes-le-temps-maximum-de-concentration-des-cadres-en-reunion-246710

 

Auteure : Gladys Lomete, pôle CRM

Retour haut de page