RGPD, l’échéance du 31 mars

Publié le 19 mars 2021

Notre liste des vérifications de dernière minute à effectuer : 

Peut-être avez-vous des sueurs froides en pensant à la RGPD, la CNIL et l’ePrivacy ?

Peut-être pensez-vous aux amendes astronomiques que Google & Facebook payent en imaginant mettre la clé sous la porte ? 

Nous vous proposons de prendre les choses les unes après les autres pour avancer sereinement sur le sujet. 

À très court terme :  

Respirez : rien n’est perdu. 

À court terme (avant le 31 mars) : 

  1. Paramétrez votre bandeau cookie :  
  2. Ne déposez aucun cookie (hors des cookies nécessaires au fonctionnement du site) sans consentement 
  3. La fermeture du bandeau ou la continuation de la navigation vaut refus 
  4. Accepter & Refuser doivent être sur un pied d’égalité 
  5. Expliquez l’utilisation des cookies par finalité 
  6. Contrôlez la durée de vie des cookies : Inférieure à 13 mois, non glissant 

À moyen terme : 

  1. Préparez-vous à perdre une partie significative des données que vous collectiez via vos outils analytics ou adserver. 
  2. Mettez en place une CMP pour piloter plus finement les consentements. 
  3. Pilotez tactiquement les taux de consentement 

À long terme : 

Vous avez évité les amendes mais votre collecte de data a été bouleversée. 

Repensez votre stratégie data dans ce nouveau cadre législatif : la fumée aura commencé de se disperser et vous aurez une vision plus précise de l’impact des nouveaux paramétrages sur la donnée collectéeles fruits de vos tactiques et in fine de l’effet sur votre business. 

C’est le moment de vous faire accompagner pour faire cet état des lieux, choisir un stack data en accord avec les nouveaux paradigmes et piloter votre stratégie data.  

 

Auteur : Joseph Boisseaux – Responsable pôle Data Experience

Retour haut de page